Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2006

Un cheminot sans importance

Pour en savoir plus : http://lille-online.fautvoir.com/article.php3?id_article=...

08/01/2005

André Diligent a écrit au cours de sa vie cinq ouvrages assez différents :

DILIGENT, André, La télévision, progrès ou décadence, Paris, Hachette, 1965,127 pages

En 1962, alors qu’il est député de la huitième circonscription du Nord, André Diligent s’était particulièrement intéressé aux enjeux suscités par la diffusion de la télévision dans la plupart des foyers français. Il reprend l’ensemble de ces questions dans ce livre, évoquant notamment les implications de l’apparition de la télévision sur le cinéma, la famille, la vie politique . . .

DILIGENT, André, Un cheminot sans importance, Paris, France-Empire, 1975, 253 pages

Un cheminot sans importance raconte le destin assez tragique d’un des clients d’André Diligent, Pierre Hachin. Résistant, il participe à la création des premiers numéros clandestins de La Voix du Nord ; mais il est écarté à la libération de la société, qui se constitue à la suite du réseau de résistance qui a lancé le titre. Avec d’anciens compagnons de résistance, il porte l’affaire en justice, après avoir vainement tenté de trouver une solution à l’amiable. La procédure durera plus de vingt ans . . .

DILIGENT, André, (sous la direction de), Les Défis du Futur, Paris, Fayard, 1977, 290 pages

Les Défis du Futur sont issus de la réflexion sur l’état de la France et du Monde d’André Diligent et de certains de ses amis. Dans la préface de l’ouvrage, il explique : « Ils ne venaient pas tous du même horizon, ils n’avaient pas tous la même philosophie, les mêmes idées, mais ils avaient en commun l’essentiel : le culte de la recherche sans apriorisme. Ils étaient prêts à réfléchir pour m’aider, tenter de faire le point sur ce qu’attendent les Français, les raisons de ce qu’on appelle régulièrement leur morosité, leur scepticisme, leur malaise, pour essayer de détecter les racines des crises qui minent les institutions, pour s’interroger sur l’avenir d’un système économique donnant des signes s’essoufflant et s’efforçant de définir, de préciser ce que devrait être une « nouvelle croissance ». » Plus précisément, André Diligent et ses amis abordent successivement cinq thèmes, qu’ils jugent primordiaux : le rôle de l’Etat et des Institutions, l’Europe, la »nouvelle croissance », l’éducation, les loisirs, la famille et enfin la Justice.

DILIGENT, André, Lettre ouverte à Pierre Mauroy, 1995, 61 pages

Cette Lettre ouverte à Pierre Mauroy constitue en fait un véritable pamphlet contre la politique de la communauté urbaine et la façon dont elle se construit, même si André Diligent la commence en s’excusant presque de formuler des critiques et reste toujours très courtois. Plus précisément, il dénonce l’iniquité des politiques communautaires entre les différentes parties de la Métropole, dont Lille et Villeneuve d’Ascq sont celui les grandes bénéficiaires, au détriment de Roubaix et de Tourcoing. Il reproche également à Pierre Mauroy son impérialisme pro-lillois et surtout ses supposés double-discours quant à la manière de construire la métropole.

DILIGENT, André, La Charrue et l’Etoile, Strasbourg, Coprur, 2000,208 pages

Il s’agit d’un livre d’entretien entre André Diligent et une petite-nièce imaginaire prénommée Béatrice, dans lequel il retrace avec humour et dans un style alerte ses souvenirs et ceux de sa famille, en les plaçant dans la longue histoire de la démocratie-chrétienne en France. Plus qu’un simple témoignage, il s’agit plutôt d’un appel à la jeunesse pour qu’elle poursuive la grande aventure de la démocratie chrétienne. Formellement, La Charrue et l’Etoile est divisé en vingt chapitres, dont les titres résument déjà l’histoire de la démocratie-chrétienne en France : Le défi, Il s’appelait Lamourette, Lamennais ou le grand malentendu, L’illusion lyrique, Le coup de tonnerre de Rome, L’abbé Lemire ou « la soutane la plus populaire de France », Un personnage hors norme, l’abbé Desgranges, Les nouvelles croisades : Marc et le Sillon, Dans la tourmente, l’esprit demeure, Enfin un parti structuré : le Parti Démocrate Populaire, « L’Aube » se lève, Une université itinérante : les Semaines Sociales, Ami, entends-tu . . ., Le Mouvement Républicain Populaire, Le parti de l’Europe, La Révolution par la loi, Naissance de la Vème République, Deux tentatives d’ouverture, Hier et Demain.