Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2008

Deux femmes ancrées à gauche rejoignent Lomme à Coeur

a177e4025cb762727e318ddd002682f5.jpgCatherine STAELENS (46 ans) veut retrouver les vraies valeurs lommoises.

 

Catherine est Lommoise depuis 10 ans, elle est depuis longtemps fortement engagée dans la politique. D’abord sur Roubaix où le nom de ses parents est gravé dans l’histoire et la vie de la section socialiste. Dès ses 18 ans, Catherine milite au sein des Jeunesses Socialistes. Le maire si apprécié de l’époque, Victor PROVO, n’hésite d’ailleurs pas à lui confier, au fil des années, toute une partie de son histoire rattachée aux valeurs humaines socialistes. De l’équipe municipale d’alors, Catherine partage les contacts politiques de son père proche de Victor PROVO puis de Pierre PROUVOST. C’est dès cette époque que Catherine rencontre André DILIGENT qui était adjoint (centriste) au maire (socialiste) avant la mise en place du programme commun de la gauche. C’est donc assez naturellement et heureuse dit-elle qu'elle « découvre à travers Denis VINCKIER un honnête héritier de la pensée de DILIGENT ». Quelque part déçue par le programme des socialistes lommois, elle a décidé de rejoindre la liste « Lomme à Cœur » pour continuer de faire vivre pour l’avenir les valeurs lommoises par delà les frontières partisanes d’hier. Mère de 3 enfants, elle s’est toujours investie dans des bénévolats associatifs et politiques. Depuis son installation dans le quartier de Mont-à-Camp, Catherine a créé une association de défense de locataires dans sa résidence. Elle n’a de cesse de lutter contre l’injustice et pour le bien-être des personnes âgées, le droit au logement et l’éducation pour tous.

5b40161b718641aa89497b849ee3bcbb.jpgChantal VLAMINCK (54 ans) rejoint la cause démocrate pour faire bouger Lomme  

Lommoise de souche, elle y habite depuis toujours. Élevée dans la tradition socialiste et catholique, elle a toujours été militante dans la discrétion et l’ombre, animée par deux personnages emblématiques qui ont construit son rattachement au socialisme : Jean-Jaurès et Yvette Roudy.

Ses phrases-clé :

« Le besoin d’unité est le plus profond et le plus noble de l’esprit humain. Aucun prolétariat n’est condamné à la dispersion et à l’impuissance ». Jean Jaurès.

« Il ne faut jamais courber la tête, ni se résigner, mais lutter avec patience ou violence pour arracher à la vie ce que l’on veut d’elle ». Yvette Roudy

Divorcée, mère de deux garçons, Chantal travaille dans le secrétariat. Discrète et généreuse, elle s’est toujours rendue disponible pour ses proches et pour les autres. Elle est très impliquée dans nombre d’actions bénévoles: animation au centre aéré, soutien scolaire, assistance aux personnes âgées, participation aux défilés et actions commerciales. Politiquement, Chantal ne trouve plus ses repères dans ses propres convictions politiques. Et de confier : « L’esprit de pouvoir l’emporte sur la valeur humaine ». Et d’ajouter : « Il y a dans le comportement et les discours de Denis VINCKIER des preuves éloquentes d’humanisme ». C’est ainsi qu’elle justifie son propre choix de rejoindre Lomme à Coeur, un choix indiscutable.

21/01/2008

Seront sur la liste "Lomme à Coeur"...

...nos 3 élues sortantes. Mais cela n'est pas une surprise.

 

8312f30572cbe8d93c5081bd10d6d795.jpgDanielle DEBAISIEUX, membre de la grande « famille » de Délivrance

Habitante de la Cité (comme on dit à Délivrance) depuis plus de cinquante ans, « Dany » a longtemps milité à la mode de ce quartier SNCF créé de toute pièce par l’Etat en 1919, c'est-à-dire à la gauche du parti socialiste. D’abord comme jeune militante à l’Union des Femmes Françaises où elle prend des responsabilités, puis à 24 ans comme membre actif du Parti Communiste Français. A l’UFF, elle passa dix années de sa vie à réclamer des primes pour le premier enfant. A ce titre, elle fut envoyée comme déléguée à Paris pour rencontrer le Président de la République de l’époque, Giscard d’Estaing. Devenue assistante maternelle, elle fonde le syndicat CGT de ce qui ne deviendra une réelle profession que bien plus tard. Dans son quartier, elle créé avec l’assistante sociale de la SNCF le Comité d’Animation de Délivrance (CAD) qui existe toujours et organise des activités typiquement féminines ainsi que de nombreuses festivités. En 2001, elle prend contact avec les opposants à la fusion au nom de la démocratie et fait partie des élus qui siègent dans le groupe « Notre Parti c’est Lomme ». Mariée à Jean-Claude qui a terminé sa carrière comme menuisier à la SNCF , elle a élevé 4 enfants plus un enfant de la DASS. La fierté de Danielle reste aujourd’hui d’habiter dans la maison familiale, celle-là même ou résidaient ses parents. Le dernier combat en date qu’elle a mené comme élue au conseil communal et en liaison avec l’association des locataires de la Cité concerne les hausses démesurées des loyers, imposées par la SNCF pour des logements n’ayant jamais fait l’objet de réhabilitations. La Cité , ce n’est certes pas le paradis mais c’est une grande famille dont Dany fait partie intégrante. Pour la Cité , elle a donné sans compter.

8f0176840ec4689992c49849195d2af3.jpgMarie-Gabrielle DELANNOY, de Lille à Lomme

Originaire d’Halluin, Marie-Gabrielle DELANNOY est venue dans la métropole lilloise pour y faire ses études. Elle a commencé à travailler à mi-temps pour les payer et s’est, dit-elle, assez naturellement installée rue des stations à Lille. Elle arrive à Lomme en octobre 1977, en ayant son travail dans le quartier des Bois Blancs. A l’époque, se souvient-elle « le métro n’était pas encore là ». Ses engagements ont toujours été très nombreux du fait de sa profession de comptable : souvent nommée trésorière, parfois élue présidente. Pour « Gaby », la vie n’a pourtant pas été facile. Elle a perdu ses deux parents très jeunes. C’est son père qui lui avait donné très tôt l’exemple du dévouement par ses nombreux engagements. Elle a pour ainsi dire repris le flambeau : hier engagée dans une association d’anciens élèves et une association d’aide aux gens du voyage, Gaby est aussi engagée depuis 15 ans dans une association d’aide aux demandeurs d’emploi et depuis trois années dans une association d’aide à domicile comme trésorière, bien sûr ! 

21217c7bd3d3fcb666330976759cdf0d.jpgFrançoise DUMONT, le parcours citoyen

Françoise DUMONT n’était pas destinée à s’engager en politique. Fille de parents gaullistes, elle a toujours voté Arthur NOTEBART. Certainement parce que comme elle le dit, elle n’aime pas les longs discours mais préfère les actes concrets. Secrétaire de profession, elle croit finalement dans quelques idées de bon sens au premier rang desquelles la participation démocratique des habitants aux décisions qui les concernent. C’est par intuition et pour faire grandir cette idée qu’elle a rejoint en 1998 Lomme Confiance, une petite association citoyenne fondée par Denis Vinckier après les élections cantonales de 1997. La confiance, c’est finalement ce qui compte le plus pour elle. Fière d’avoir rencontré à l’époque une « équipe certes diverse mais très soudée et riche d’expressions », elle s’est prise au jeu de la vie communale. Elue en 2001 et à ce titre présente dans plusieurs commissions thématiques, elle a su faire partager ses convictions et nouer des contacts amicaux avec tous les membres du conseil. Spontanée et courageuse, Françoise DUMONT est une battante, toujours de bonne humeur. Maman d’un grand garçon, elle voit arriver la retraite avec bonheur. C’est que de projets, elle ne manque pas !

 

20/01/2008

Canard boiteux au parc de Lomme

C'est dimanche. Une petite balade au parc de Lomme permet de s'oxygèner un peu. Des oies et des canards s'approchent. ebcf30a926ed0c8c30b03f2bbbf42207.jpg

Un est resté sur le côté. Il est incontestablement mal en point. 380b9df7fc858f942f1b4d0a0168018f.jpgMessage transmis aux autorités !

17/01/2008

Ils rejoignent Lomme à Coeur, suite

Certains étaient cependant déjà là en 1995, en 2001. Nous mettrons aussi à l'honneur la fidélité de leur engagement pour notre commune de Lomme.

Serge DESCHODT, un enfant de chez NEU

0cdd633ecacc0a712de2eee4f1def8a5.jpgNEU, c’est l’entreprise lommoise bien connue, où il est entré comme apprenti en 1959. Il avait tout juste 14 ans. Il venait de sortir de l’école Léon Blum après avoir fréquenté l’école Lamartine. Chez NEU, entreprise de ventilation industrielle pour les mines de charbon et les usines textiles, Serge DESCHODT dit avoir tout appris. Il y est resté 11 ans, tout en suivant des cours du soir à Baggio. C’est en 1978 qu’il se lance à son tour dans l’aventure en créant sa propre activité artisanale dans le domaine de la….ventilation. Il va jusqu’à se spécialiser dans les gaines…de ventilation et se félicite d’avoir ainsi eu des chantiers prestigieux comme celui de la maternité Jeanne de Flandre. Après 20 années d’activités, il cède l’entreprise avec ses employés mais reste lui-même dans l’affaire trois années pleines pour former le repreneur. C’est ainsi que l’entreprise DESCHODT vit toujours. NEU a disparu mais l’enfant de chez NEU a transmis son savoir-faire. Marié et père de 3 enfants, l’apprenti devenu artisan s’est un jour lancé dans le bain municipal. Il a siégé au conseil communal dans le groupe Lomme 2000 de 1995 à 1998. Dans la vie communale, il préfère que l’on dise gérer un budget plutôt que dépenser un budget. Du bons sens somme toute pour quelqu’un qui, parti d’en bas, a appris à compter et...à gérer.